Pour un urbanisme frugal L'Aria, salle de spectacle écoresponsable de Cornebarrieu, près de Toulouse – Souce : Pierre-Yves Brunaud

Face aux bouleversements climatiques, environnementaux, énergétiques et sociétaux, les domaines d’intervention du bâtiment et de l’aménagement des territoires connaissent de grands bouleversements, et sont appelés à en connaître de plus grands encore.

Ce constat a influencé Philippe Madec (architecte-urbaniste), Dominique Gauzin Müller (architecte) et Alain Bornarel (ingénieur) à prendre l’initiative du « Manifeste pour une frugalité heureuse ».

Rédigé conjointement par ces trois professionnels, ce manifeste, notent-ils, « ouvre les chemins de la frugalité, alternatifs aux visions technicistes, productivistes, gaspilleuses en énergie et en ressources de toutes sortes ».

Les coauteurs identifient 3 objectifs et 15 engagements à mettre de l’avant :

Objectif 1 – PRÉSERVER LE SOL COMME NOTRE TERRE
Engagements
1- Privilégier la réhabilitation de l’existant avant d’engager toute construction neuve.
2- Prioriser l’occupation des friches urbaines et des interstices non bâtis avant toute extension urbanistique.
3- Pratiquer un audit global, du bâtiment au territoire, bien au-delà de la seule approche énergétique.
4- Mutualiser les équipements et les services.
5- Sanctuariser les secteurs de biodiversité, les zones de captage hydraulique et les terres agricoles saines.
6- Développer des dispositifs de dissociation du foncier et du bâti.
 
Objectif 2 – ANTICIPER LES DÉRÈGLEMENTS CLIMATIQUES
Engagements
7-   Faire de la transition écologique le vecteur des projets, à toutes les échelles.
8-   Renaturaliser les sols et les sites en instituant des coefficients de biodiversité et de végétalisation pour tout espace privé ou public.
9-   Réaliser les travaux de bâtiment et d’aménagement de façon frugale, avec des matériaux locaux (biosourcés ou géosourcés)
       et des végétaux endémiques.
10- Établir une altitude minimum pour les constructions neuves en zone littorale.
 
Objectif 3 – ÉCRIRE ET CONCRÉTISER LES NOUVEAUX RÉCITS TERRITORIAUX
Engagements
11- Écrire un nouveau projet de territoire sur la base d’un urbanisme et d’une agriculture éco-responsables.
12- Définir de nouvelles polarités pour un rapprochement entre urbain, périurbain et  rural.
13- Œuvrer pour renforcer l’implication citoyenne vers un projet partagé.
14- Réinventer les « communs » à travers des projets d’intérêt général.
15- Donner une valeur juridique au récit et au projet dans le cadre des schémas de cohérence territoriale (SCOT) et des
       plans locaux d’urbanisme (PLU).

 

Plus d’information

Le manifeste


Articles récents

Architecture et réchauffement climatique

Architecture et réchauffement climatique

Comment l’architecture peut-elle répondre des bouleversements engendrés par le réchauffement climatique ?


Lire la suite
Du gris au vert

Du gris au vert

Le 26 mars, le 5e rendez-vous annuel de Vivre en Ville se tiendra sur le thème « Du gris au vert : vers la résilience de nos milieux de vie ».


Lire la suite
Le Sommet de la Terre à Paris – Pour une paix durable

Le Sommet de la Terre à Paris – Pour une paix durable

Retour en arrière. Novembre 2015, la COP21. Notre collaborateur Serge Filion, urbaniste, signe un texte. Propos éclairé, pertinent et d’une étonnante actualité en cette période trouble.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte