Le bâtiment – Un poids lourd environnemental RaphaëL Seban

Le professeur Jean-Marie Hauglustaine (Université de Liège) a été le premier à prendre la parole lors des conférences virtuelles du Conseil de l’enveloppe du bâtiment du Québec (CEBQ). Ce spécialiste des enjeux énergétiques et climatiques a lancé la discussion sur le constat que « le secteur du bâtiment [est un] poids lourd environnemental ».

Une grande utilisation des ressources naturelles, d’énergie, d’eau ainsi qu’une part importante de la production de déchets en font un secteur clé dans l’amélioration du bilan environnemental de l’Europe. Les cibles de performance énergétique pour la Wallonie, nous apprend le professeur, sont fixées dans le règlement Q-ZEN (Quasi Zéro ÉNergie). Cette réglementation touche non seulement la nouvelle construction (dès le 1er janvier 2021), mais correspond également à l’objectif de la rénovation des bâtiments existants en Wallonie, à l’horizon 2050.

Fait intéressant, M. Hauglustaine démontre que le seul fait de construire de nouveaux immeubles plus écoénergétiques n’est pas suffisant pour améliorer le bilan moyen de consommation. Pour avoir un impact significatif, il est important d’aussi améliorer les bâtiments existants pour réduire leur consommation. Rappelons qu’en Belgique, en plus du nucléaire, une part importante de l’énergie utilisée provient de combustibles fossiles. La consommation d’électricité a donc un impact direct sur la quantité de gaz à effet de serre rejetée.

Pour terminer son allocution, le scientifique a présenté quelques données du Green Building Solutions Awards. Ce concours international organisé par Construction 21 vise à rendre accessibles les plus récentes techniques de construction performante en faisant la promotion de projets immobiliers en développement durable. Selon les projets participant aux Green Building Solutions Awards, la construction de nouveaux immeubles performants est aujourd’hui possible à prix abordable pour autant que les critères de performance soient établis en début de conception.

De plus, les observations montrent que la rénovation énergétique est moins coûteuse que la construction de nouveaux immeubles pour atteindre des cibles énergétiques équivalentes. En considérant que 80 % des immeubles présents en 2050 sont déjà construits, la rénovation devient un volet important dans la réflexion sur l’avenir des villes. Les données du concours montrent également que le succès de ce type de projet tient surtout à deux choses. Premièrement, il faut établir des objectifs avoués en matière de performance énergétique, et ce, dès le début du projet. Deuxièmement, on doit faire une utilisation adéquate d’outils d’évaluation des performances tout au long de la conception, en utilisant les outils adaptés aux étapes du projet.

Fort de son expérience d’ingénieur civil architecte et de chercheur scientifique, Jean-Marie Hauglustaine, professeur au Département des sciences et gestion de l’environnement de la Faculté des sciences de l’Université de Liège en Belgique, dirige le laboratoire EnergySuD (Energy and Sustainable Development). L’équipe sous sa tutelle développe des outils de conception pour évaluer et implanter des méthodes de construction moins énergivores, dans une approche de développement durable. Ses connaissances scientifiques et techniques de construction à faible consommation énergétique lui permettent également de participer à l’implantation des Directives européennes sur la performance énergétique des édifices en Wallonie, zone francophone de la Belgique.

Articles récents

La problématique des ancrages

La problématique des ancrages

Le problème principal dans le choix des ancrages est la méconnaissance de la norme CAN/CSA-A370-14, explique Luc Vaillancourt, président de Senneco.


Lire la suite
Humidité et polystyrène

Humidité et polystyrène

John Woestman, directeur des codes et des normes pour l’Extruded Polystyrene Foam Association (XPSA) nous entretient des mécanismes d’absorption d’humidité dans les isolants de polystyrène.


Lire la suite
La réduction de l’empreinte carbone – La solution de notre partenaire publicitaire DuPont

La réduction de l’empreinte carbone – La solution de notre partenaire publicitaire DuPont

DuPont publie les données sur le carbone incorporé des produits polystyrène extrudé (XPS) disponibles au Canada.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte