kotmo – Réinventer l’expérience de l’objet kotmo

Le défi était immense pour la jeune entreprise kotmo, car le marché de l’objet promo a longtemps été dominé par la distribution d’articles fabriqués en Chine à très bas prix.

La designer Céline Juppeau, rapidement rejointe par Cindy Couture, s’est donné alors une mission hors du commun : placer l’humain et le design au cœur des préoccupations des entreprises.

Écoresponsabilité

Stylo, vêtement, gobelet et autres bibelots, bien facile de s’y perdre. Le premier pas des entrepreneures est alors d’aller chercher une certification B Corp. « Cela nous a permis de structurer l’entreprise, de nous organiser et de valider nos activités à travers le filtre d’un audit externe, précise Cindy Couture, associée chez kotmo. Nous sommes reconnues par le B Lab pour notre impact social et avons remporté la distinction “Best for the World Community”. Nos clients et nos partenaires ont la garantie de faire le choix d’un approvisionnement responsable. » Cet approvisionnement durable est le fruit d’une réflexion en profondeur. « On se pose de nombreuses questions pour chacun de nos produits. Est-ce que le fournisseur est une entreprise de réinsertion ? D’où provient la matière première ? A-t-elle été produite dans des conditions acceptables ? Quel est son cycle de vie ? » énumère à la ligne Mme Couture.

kotmo en quelques chiffres

De beaux objets qui ont du sens

Le résultat est à l’avenant, soit des objets promotionnels de grande qualité, respectueux de l’environnement et des gens. Tout ça intégré dans un modèle d’affaires qui tient la route devant la marée de babioles d’origine étrangère. Évidemment, avec une certaine incidence sur le coût d’acquisition. Comment convaincre les clients de faire désormais ce type d’achat ? « Nous rappelons à nos clients l’importance de l’expérience de la remise de l’objet, de la rencontre significative entre une personne et un objet », précise l’associée de kotmo. Bref, privilégier la qualité plutôt que la quantité. Exit les articles promo surannés qui jonchent des tables anonymes à la sortie des colloques !

Coffrets personnalisés, pantoufles de feutre recyclé, vêtements de coton bio, miel local, les propositions de kotmo sont foisonnantes et se destinent autant au marché du cadeau d’entreprise qu’au marketing de marque. Les entreprises ont maintenant à leur portée une vaste gamme d’objets locaux et significatifs.

Alum : réécrire l’histoire du stylo

Dans un premier temps, les deux entrepreneures de kotmo ont offert des produits de designer d’ici, pour ensuite plonger dans la grande aventure de concevoir et produire elles-mêmes certains articles. Tout cela en continuant de respecter les principes du développement durable. 

Alors que le marché de l’article promotionnel est inondé de stylos jetables possédant peu ou pas de personnalité, l’équipe de kotmo s’est attelée à un projet pour le moins ambitieux : l’écoconception d’un stylo rechargeable et de fabrication locale. Ainsi est né Alum, un stylo hyperléger, durable, intemporel et universel, fait à partir d’aluminium québécois.

Conçu par les designers Étienne Vernier et Maxime Louis-Seize, l’objet présente des caractéristiques distinctives. Le corps du stylo, une forme cylindrique taillée en six facettes, facilite la prise en main. Le bouchon est retenu au stylo par un ingénieux système aimanté. De plus, le design a été pensé pour réduire au minimum le nombre de pièces afin de faciliter le recyclage de l’aluminium à la fin du cycle de vie (rappelons que ce matériau est recyclable à l’infini). Finalement, on peut aisément changer la cartouche d’encre.

Au-delà de la beauté et de l’utilité de l’objet, Alum est également rassembleur sur le plan économique et social. En effet, neuf entreprises québécoises sont impliquées dans la production du stylo, dont le Groupe TAQ, un OBNL engagé dans la réinsertion professionnelle. Le personnel du groupe TAQ assure l’assemblage des pièces à la fin du processus de fabrication, une fois l’aluminium extrudé, sculpté et anodisé. À ce jour, une première quantité d’Alum est en production à la suite d’une commande effectuée par une grande firme québécoise.


Articles récents

Production influencée par l’approche vernaculaire et artisanale

Production influencée par l’approche vernaculaire et artisanale

Le mobilier modulaire Suzanne, projet exploratoire réalisé à l’école de design de l’UQAM, aborde le thème de la lumière comme source de conception et met de l’avant les méthodologies ancestrales.


Lire la suite
Le tactile en plein cœur de cible – L’exposition L’art et la matière, prière de toucher

Le tactile en plein cœur de cible – L’exposition L’art et la matière, prière de toucher

L’exposition, L’art et la matière, prière de toucher, contient des répliques de sculptures provenant des collections de musées nationaux français. Ces répliques peuvent être découvertes par le touché.


Lire la suite
La nécessité d’investir dans une empreinte identitaire

La nécessité d’investir dans une empreinte identitaire

La création d'une image de marque demande un travail laborieux, dont l’objectif est d’en déterminer les paramètres visuels, pour mieux adapter leur présence de façon stratégique aux divers médias.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte