Passages insolites : 14 œuvres à découvrir à Québec Photo : Ville de Québec

EXMURO arts publics et la Ville de Québec proposent de découvrir l’exposition Passages insolites. Conçue par EXMURO, sous la direction artistique de Vincent Roy, l’exposition propose un parcours d’œuvres éphémères, une relecture d’espaces urbains qu’elles habitent dans les secteurs Petit-Champlain, Place-Royale, Vieux-Port et Saint-Roch. À découvrir jusqu’au 14 octobre, près de 40 créateurs, 14 œuvres réalisées par des artistes et collectifs d’architectes locaux, nationaux et internationaux qui interprètent l’idée du passage et de l’insolite pour venir questionner les enjeux sociétaux et le monde qui nous entoure.

Pour information

Regards sur les œuvres et leurs concepteurs :

Le portail – BGL (Québec)

Photo : Ville de Québec

Un portail métallique, fabriqué à partir de clôtures de sécurité, délimite une frontière fictive dont les ouvertures semblent avoir été forcées. Cette barrière, à première vue austère et intimidante, laisse peu à peu apparaître ses ornements artisanaux, venant ainsi dédramatiser la scène tout en semant le doute sur sa réelle fonction. BGL offre une œuvre ambigüe où l’équilibre demeure fragile entre le besoin de contrôle et la liberté, entre la droiture et la fantaisie.

Sur le même pied – Guillaume La Brie (Montréal)

Photo : Ville de Québec

Guillaume La Brie s’intéresse aux enjeux de présentation des œuvres en art visuel. Selon lui, les paramètres par lesquels on découvre une œuvre (la position de l’observateur, son rapport physique avec l’espace d’exposition, etc.) font aussi partie du travail artistique et peuvent être transformés ou modifiés au même titre que le choix d’une couleur, par exemple.

L’écho des rêveurs – Caravane BLING BLING ! (Québec)

Photo : Ville de Québec

À l’image de la diversité des participants au projet de médiation (R)assembler, différentes silhouettes habitent l’espace. Ces corps hybrides sont constitués de petites pièces, tantôt des « hexagone-paillettes », tantôt des objets du quotidien. Chaque composante devient le témoin des nombreuses rencontres entre le duo d’artistes et les participants. L’écho des rêveurs est le résultat d’une expérience de cocréation inclusive et empreinte de sensibilité où tous ont pu mettre la main à la pâte pour former ce maelstrom de matière et de souvenirs. Formé en 2017, Caravane BLING BLING ! est un duo composé de Mathieu Fecteau et Loriane Thibodeau axé sur la rencontre avec d’autres artistes dans des propositions hors du commun. Les artistes jouent avec la notion de vrai et de faux, en créant des œuvres offrant de multiples détails cachés.

Neiges éternelles – Lucie Bulot et Dylan Collins (Toronto)

Photo : Ville de Québec

Le temps d’un été, le buste de Louis XIV se retrouve pris dans une tempête de neige ! Bibelot immortalisant le souvenir, la boule à neige met en scène une rencontre improbable entre le Roi-Soleil et l’hiver québécois : deux éléments du patrimoine local. Au premier regard, la sculpture semble être l’élément central de l’installation, mais ne serait-ce pas davantage la neige qui deviendrait ici l’objet même du souvenir ? En capturant cet échantillon d’hiver, les architectes court-circuitent l’enchaînement des saisons pour questionner l’impact du climat sur notre patrimoine. Neiges éternelles nous invite ainsi à considérer l’importance de l’hiver dans l’identité des Québécois.

Une arcade historique ! – Consortium 19 (Québec et Rouyn-Noranda)

Photo : Ville de Québec

Qui a dit qu’on ne devait pas s’amuser avec l’histoire ? Le Consortium 19 « met en jeu » différents personnages et événements marquants du passé québécois. Que ce soit en créant des affrontements inédits entre des personnages illustres dans un jeu vidéo, en tentant de remporter un fragment de pierre issu d’un bâtiment maintenant détruit, en refaisant l’histoire du fameux but d’Alain Côté dans un jeu de hockey sur table, ou bien en s’adonnant à une course de canots où se rencontrent de grands peuples de l’histoire de Québec.

 

Aménagement intérieur et accessoires – Olivier Moisan (Québec)

Photo : Ville de Québec 

L’œuvre reconstitue un logement improbable formé par l’accumulation d’une multitude de planches récupérées de « palettes de bois ». Présentée dans un lieu se situant entre la vitrine de magasin et l’espace d’exposition, Aménagement intérieur et accessoires suggère certains paradoxes : elle présente un espace habitable, mais inaccessible, occupé, mais non fonctionnel, intime, mais continuellement exposé au regard de tous. L’artiste déforme volontairement les perspectives tout en s’interrogeant sur les enjeux liés à l’habitat et sa précarité. Le projet d’Olivier Moisan Dufour est le lauréat 2019 du concours Passages Insolites organisé en collaboration avec l’École d’art de l’Université Laval et GM Développement.

 

Bercer d’utopies – Collectif 5M2 (Québec)

Photo : Ville de Québec

Franchissez des portails et découvrez un monde coloré qui cache une vision critique de notre rapport à la nature : une végétation factice, une agriculture transformée, une alimentation aseptisée et un service de restauration déshumanisé. Le tout présage un futur plus ou moins réconfortant dans lequel l’humain tente d’avoir un contrôle extrême sur l’environnement. Efficacité nécessaire ou désastre annoncé ? Le projet du Collectif 5M2 est le lauréat 2019 du concours Passages Insolites organisé en collaboration avec l’Association des étudiants et étudiantes en architecture de l’Université Laval et le Laurie Raphaël.

 

Écho – Jeffrey Poirier (Québec)

Photo : Ville de Québec

Cette sphère géante est-elle en train de dévaler la ruelle, ou de l’obstruer volontairement ? La forme sphérique se confronte à la verticalité des immeubles environnants tout en donnant l’illusion d’avoir été créée à partir du même matériau, la brique. Même si sa mosaïque rappelle ce matériau souvent utilisé dans l’architecture d’édifices commerciaux ou industriels du XIXe ou du début du XXe siècle, sa forme elle, contredit la rectitude des bâtiments, en apportant une touche plus actuelle. Osez donc vous approcher et faites-en le tour, le rapport à échelle humaine pourrait vous donner le vertige !

Fin de partie (Naggg et Nell) – Max Streicher (Toronto)

Photo : Ville de Québec

La scène paraît absurde : deux têtes de clown gonflables sont coincées entre des parois d’immeubles. Pour ajouter à l’étrangeté, ces clowns censés nous faire rire peuvent devenir inquiétants, selon notre point de vue et notre sensibilité. Le titre Fin de partie (Nagg & Nell) fait référence à pièce de Samuel Beckett où deux personnages, Nagg et Nell, vivent dans une benne à ordure après avoir perdu leurs deux jambes…

Adieu ! – Dries Verhoeven (Pays-Bas)

Photo : Stéphane Bourgeois

Un dispositif semble nous inviter à observer le paysage. Pourtant, les quatre télescopes dirigent notre regard vers un flot de mots qui défilent sur des écrans installés à plus de deux kilomètres, sur le toit d’un édifice patrimonial converti en maison pour personnes âgées : Les Résidences du Précieux-Sang à Lévis. Sur un requiem de Händel, les textes d’Adieu ! Fare Thee Well ! proposent différents adieux à des concepts, des lieux ou des éléments de la culture populaire disparus ou en voie de l’être. Bien que l’expérience soit contemplative, l’artiste tente de provoquer une certaine nostalgie des choses perdues et une réflexion critique sur notre avenir collectif. 

HUMANORIUM – l’étrange fête foraine – Ève Cadieux et Vincen Roy (Québec)

Photo : Stéphane Bourgeois

Conçue et imaginée par Ève Cadieux et Vincent Roy, HUMANORIUM – l’étrange fête foraine est une exposition itinérante qui prend la forme d’une fête foraine inspirée de XIXe et XXe siècles. Ce rassemblement populaire en plein air regroupe les œuvres d’une dizaine d’artistes en arts visuels et multidisciplinaires qui questionnent l’être humain, ce qu’il est aujourd’hui. Artistes : BGL, Dgino Cantin, Dominic Gagnon, Érick d’Orion, Eruoma Awashish et Nicolas Lévesque, finlarmoiement, Jack Burman, Joan Fontcuberta, Louis Fortier, Marc Séguin.

Alouette – Brandon Vickerd (Hamilton)

Photo : Ville de Québec

Le satellite Alouette s’est une fois de plus écrasé à Québec ! Cette réplique du satellite canadien présenté lors de l’édition 2018 de Passages Insolites, rappelle la promesse ratée d’un avenir meilleur annoncé par la modernité. Il pourrait autant représenter l’obsession toujours croissante pour les communications que l’accumulation de déchets spatiaux qui en résulte. Est-ce qu’un jour, le ciel nous tombera réellement sur la tête ?

Ordures Célestes – Collectif Allard-Duchesneau (Montréal)

Photo : Ville de Québec

Curieux objet présenté lors de l’édition 2017, le collectif Allard-Duchesneau revient avec sa sculpture faite à partir de bennes à ordures. L’ingénieux assemblage propose un passage immersif dans un espace surprenant, où s’opposent le laid et le beau. Le duo d’artistes questionne nos jugements esthétiques préconçus, tant sur l’art que sur les objets urbains.

Cube spatial – Marie-Eve Martel (Blainville)

Photo : Ville de Québec

Lors de l’édition 2017 de Passages Insolites, un « vaisseau-temple » s’était posé dans le secteur du Vieux-Port. Toujours chargé d’un caractère fascinant et mystérieux, le cube atterrit cette fois-ci dans le quartier Saint-Roch. En s’inspirant de nombreuses références iconographiques, l’œuvre invite à la découverte d’un monde imaginaire caché à l’intérieur des parois, à mi-chemin entre l’organique et le géométrique. Depuis l’œil magique, une ville hybride reflète partiellement le monde extérieur tout en multipliant son propre reflet à l’intérieur.

Pour plus d'information


Articles récents

Le futur post-pandémique des professions du design – Volet 1

Le futur post-pandémique des professions du design – Volet 1

Comment s’amorce le futur des professions du design dans un scénario post-pandémique ? FORMES propose une série d’articles portant une réflexion sur divers aspects des pratiques professionnelles.


Lire la suite
Un aperçu du monde élégant des stratifiés DecoMetal®

Un aperçu du monde élégant des stratifiés DecoMetal®

Cette collection de stratifiés métalliques propose des tons chaleureux et tendance, parfaits pour les espaces commerciaux. Découvrez les différentes options.


Lire la suite
Matali Crasset – Marier enjeux du présent et richesse du passé

Matali Crasset – Marier enjeux du présent et richesse du passé

Le travail de la designer Matali Crasset est indissociable du vivant et de la forêt. Elle est aussi très attachée au patrimoine artistique français et s’en inspire pour ses créations contemporaines.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte